7 conseils pour débuter la grande voie !

Dernière mise à jour : févr. 11


L'escalade en grande voie consiste à gravir une paroi rocheuse par étapes successives. Il s'agit d'un itinéraire de plusieurs longueurs dont la cotation est globale, comprise entre F et ED (Facile à Extrêmement Difficile.) Celle-ci se base sur le niveau de difficulté moyenne des longueurs et le caractère engagé de l'ascension de par son accès, sa durée, son exposition et son équipement.


Exemple d'un topo traçant deux grandes voies à Saoû. Source : Image Manu Ibarra http://www.manu-ibarra-alpineguide.com

L'ascension peut être une formidable aventure ou l'engagement soutenu de l'escalade procure des sensations fortes dans une ambiance aérienne avec des paysages grandioses. L'expérience de cordée marque les mémoires et la confiance en l'un et en l'autre est essentielle pour progresser sereinement. Car la grande voie peut rapidement faire vivre des situations stressantes quand il y a un manque de compétences et d'expérience en techniques de progression. On peut citer de nombreux exemples tels que les attentes interminables aux relais, une mauvaise gestion du tirage, une lecture difficile de l'itinéraire ou encore une corde qui se coince dans les rappels... Vous l'aurez compris, bien grimper ne suffit pas pour s'engager dans une grande voie ou les manips sont plus complexes que celles de l'escalade en falaise.


Voici à présent quelques conseils indispensables pour débuter la grande voie en sécurité !


1. Ayez les prérequis de l'escalade en tête avec un minimum de bagage en falaise. Soyez à l'aise dans les techniques de mousquetonnage et dans l'assurage dynamique. Vous pouvez vous préparer à la grande voie en faisant des séances de volume pour être capable de produire un effort constant et régulier sans vous fatiguer musculairement.


2. Disposez du matériel d'escalade spécifique à la grande voie, en voici une liste non exhaustive mais essentielle :

- Un casque car vous êtes plus exposés au risque de chutes de pierres.

- Une corde à double ou appelée brins de rappel de 50 ou de 60 mètres.

- Au minimum deux sangles de 120 cm et une plus longue de 150 cm.

- Quatorze dégaines dont quatre dégaines longues ou rallongeables avec des sangles de 60 cm.

- Une plaquette autobloquante de type reverso et 4 mousquetons au minimum, dont un grand mousqueton poire de type HMS.

- Une cordelette de 7 à 9 millimètres pour descendre en rappel.

- Une longe avec un mousqueton pour vous vacher. Un bloqueur mécanique est confortable pour régler la longueur de sa longe aux relais.

- Un sac léger avec au moins une lampe frontale, un coupe vent, de l'eau et de quoi grignoter...



3. Formez-vous aux manips de corde : installer un relais triangulé, assurer son second et descendre en rappel sont les bases des manœuvres en grande voie. Il est important également de savoir faire les nœuds en cabestan ou en demi-cabestan. Entraînez-vous sur le terrain en présence de personnes plus expérimentées que vous. Répétez les manips avec la personne avec laquelle vous allez faire de la grande voie, de façon à instaurer une relation de confiance entre vous. De nombreux sites d'escalade proposent des voies de 2 longueurs, idéales pour apprendre les techniques de progression avant de les appliquer sur une paroi en plein gaz.


4. Définissez au sein de la cordée, votre façon de communiquer durant l'ascension ou il est courant de ne pas se voir, et même de ne pas s'entendre. Ce qui explique que certains préfèrent se balader avec des talkies au baudrier pour se rassurer. Ayez à l'esprit que moins on parle, mieux on sait ce qui se passe. Utilisez des phrases courtes de type "Bertrand, relais !" (signifiant que je suis en sécurité et j'ai confectionné mon relais pour rappeler la corde. Donc tu peux me libérer et enlever ton système d'assurage.) Observer aussi les mouvements de corde durant ces techniques de progression permet de mieux analyser la situation. Les cordes peuvent servir aussi à émettre un signal de départ pour le second de cordée. Par exemple en ravalant sur quelques mètres un brin de corde, puis le deuxième sur 2 à 3 mètres également, pour finir par les tirer d'un coup sec en même temps dans la plaquette autobloquante.


5. Prenez l'habitude d'assurer au frein classique de type réverso. Car nous assurons de plus en plus avec un appareil à freinage assisté de type grigri, et cela peut paraître bizarre de passer à un système non autobloquant. Assurer avec un frein classique à l'avantage de donner plus rapidement du mou, et de gérer plus facilement le coulissement des deux brins de corde dans la plaquette.


6. Choisissez un itinéraire abordable pour commencer qui ne soit pas trop long (inférieur à 200 mètres.) Généralement lorsque l'on débute la grande voie, on choisi des longueurs dont les cotations sont d'un niveau au moins une fois inférieur à votre niveau moyen, pour avoir de la marge et être sûr de sortir de la voie quand il n'y a pas de réchappe possible. Donnez du rythme à votre parcours : passez en moyenne 30 minutes par longueur et par cordée est un bon timing, surtout quand il y a une dizaine de longueurs dans une voie.


7. Avant de partir, prenez le temps de lire votre topo et d'analyser l'accès, les longueurs et les descentes en rappel. Regardez bien les expositions par rapport à la météo du jour. Prenez en compte la durée de l'accès et donc la gestion globale de l'effort physique. Bien souvent en grande voie, on peut marcher 1 à 2 heures pour accéder au pied de la paroi. Ne vous contentez pas seulement des avis du site camp to camp. Lisez-les avec parcimonie, car certains avis sont subjectifs et nous n'avons pas tous le même niveau et la même expérience. Dans les topos, prenez en considération l'année de l'équipement de la voie, car les cotations ont évolué avec les années mais elles ont conservé leur degré de difficulté. Par exemple, des voies historiques dans les Calanques équipées par George Livanos dans les années 40, annoncent des longueurs d'un niveau 4 sup qui pourraient bien vous surprendre.


En résumé, l'important en grande voie équipée, c'est que vous ne doutiez pas sur la bonne réalisation des manips afin de ne pas mettre en danger votre cordée. "Se hâter lentement" en apprenant à être efficace sur les techniques de progression, et donner du rythme à votre escalade vous feront apprécier davantage votre ascension !



Découvrir les stages grande voie Natura Grimpe






481 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout